COMMENT ENTREPRENDRE LORSQU'ON EST EXTRAVERTIE ?

Pourquoi est ce que je ne vois jamais ce type d'article dans mon feed ? Je vois souvent l'inverse, mais jamais celui-ci . Comment entreprendre lorsqu'on est extraverti ? D'ailleurs en lisant cette question, des personnes doivent la trouver ridicule. Par contre " Comment faire pour entreprendre lorsqu' on est introvertie ? " cela y va ! Et je crois que j'ai moi-même participé à cette mascarade. Je t'explique aujourd'hui : Comment et pourquoi j'ai pu en tant qu' introvertie me mettre moi-même une balle dans le pied.


I - RETOUR AUX BASES

1. Timide VS Introverti

Une des choses qui m'agace, c'est qu'on n'arrive pas à faire la différence entre la timidité et l'introversion.

Ça m'a fait tilt lorsque que j 'ai entendu un formateur faire la distinction entre l' hyper-sensibilité et l'hyper-émotivité.

☆Être timide, désigne une forte réserve, un repli sur soi et voire un sentiment d'insécurité et que certaines personnes expérimentent lorsqu'elles se trouvent au contact de leurs semblables, qu'elles parlent à d'autres personnes, leur demandent des faveurs. [Source : Wikipedia]

☆Être introvertie, c'est ....
...attention ... un fonctionnement énergétique où la personne se ressource en étant seule.[Source: ma propre définition ]

On peut donc être extravertie et timide. J'ai moi-même l'exemple avec un de mes frères. Qui un jour me confie être timide. J'étais étonné de l'entendre me dire ça ; normal je confondais les deux. Idem pour ma meilleure amie ; c'est une extravertie qui se sent timide.

2.Un fonctionnement Énergétique qui a une étiquette.

Dans la formation que je suis actuellement, les deux formatrices aiment nous rappeler que ce n'est pas parce qu'on est [Cercle, ligne ou Automne] que nous agissons de telle façon. Non ! C'est parce qu'on agit de telle façon qu'on est [Cercle, ligne ou Automne].

Ce qui signifie que c'est parce que tu as le goût d'une confiture de fraises qu' on a mis sur le bocal l’étiquette confiture de fraise.

Être introvertie, c'est un nom qu'on a apposé pour décrire un fonctionnement naturel. On lui a donné ce terme comme on aurait pu lui trouver un autre.

Maintenant que ces deux points sont posés, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet.

II- ÊTRE INTROVERTI ET ÊTRE ENTREPRENEUR

Alors pourquoi je ne vois toujours pas ce type d'article dans mon feed ? Puisque être extraverti, c'est aussi un fonctionnement énergétique. L'un recharge ses batteries en étant avec du monde quand l'autre le fait seul.

Ah oui, c'est vrai !!! C'est mieux d'être une personne qui se ressource en étant avec les autres !

J'aurais aimé que cette phrase soit de l'ironie, mais même pas. C'est vraiment ce que pensent les gens. Qu' être extraverti, c'est mieux que d' être introverti ?

>Revenons à l'entreprenariat et l'introversion.

Retour en arrière :
J'effectue un stage de deux jours au sein des locaux de Live mentor. 2 jours avec 40 entrepreneurs de 8h à 22h le samedi et de 8h à 17h le dimanche. Si tu es introvertie (une personne qui doit revenir à elle pour recharger tes batteries energetique) tu sais , juste en lisant tout ça, ce qui est éprouvant. 40 entrepreneurs. 40 énergies que tu reçois en pleine face. Si tu as approuvé ma dernière phrase, c'est que tu es tombé dans le piège du bullshitage (Oui je fais des pièges et j'utilise des termes que j'utilise rarement Bullshit ah! ah! ah!). Je t'explique !

Lors de ce stage, c'est difficile pour moi d'aller vers les autres. Dans mon langage, on nomme ça "faire sa sauvage". Je fais littéralement "ma sauvage", je parle peu et je fuis la conversation avec les autres. Sauf que j'ai fait l'erreur de confondre mes mécanismes de survie + mes blocages avec le fait que je sois réservée et introvertie.

RIEN À VOIR !!!!!!

Et c'est là-dessus que je souhaite attirer ton attention. Ne pas confondre les choses.

>Comment j'ai compris que mon introversion n'était pas le sujet ?

1. Je me retrouve face à Alexandre Dana (fondateur de Live mentor ) . Je dois parler de mon projet. Avant qu'il arrive dans mon groupe, c'est sa compagne et co-animatrice de l'événement (qui est coach en prise de parole) qui nous observait dans ce qu'ils nomment des groupes de co-coaching. Il ne comprend pas mon projet et de là commence entre nous un dialogue de sourds. Il me trouve peu passionnée par mon sujet. Estelle le coupe et lui explique que comme il est arrivé au milieu de mon intervention , il n'a pas entendu ma croyance qui est: " qu' on peut réussir seulement si on parle de business". Il comprend mieux et il réajuste son propos en m'interrogeant sur mon entourage. Des jours plus tard, j'ai compris que mon malaise du week-end venait de ça. Je n'affirmai pas mon projet. J'avais peur de la réaction des autres alors je me suis auto-exclu pour ne pas avoir à en parler. Rien à voir avec mon côté introverti.

2. Dans ce groupe de co-coaching nous sommes 4. À la pause, une copine, entrepreneure vient me voir en me disant : "Ah ben tu vois, tu as réussi a parlé !" . Dans ma tête, je me suis dit, mais quel est le rapport ? Et idem, à force d'utiliser ça comme prétexte, on associe les introvertis à des asociales. Je suis responsable de cette phrase plus haut. J'ai clairement agité le drapeau INTROVERTIE pour me cacher derrière, ce qui fait que je perpétue moi-même cette croyance. Retour de bâton !

Ces deux exemples sont là pour montrer à quel point, on peut se mettre soit même une balle dans le pied. J'ai confondu la peur de parler de mon projet à cause d'une croyance, avec le fait d'être introvertie. Et j'ai utilisé cette étiquette comme excuse pour me cacher derrière.

Je suis une personne réservée, c'est vrai, qui n'est pas fan des Small talk et qui adore passer du temps avec elle-même. À côté de ça, j'adore assister à des conférences et des ateliers de groupe, car je crois [ et j'adore] en l'intelligence et l'émulation collective.#jesuiscercle



III- RESPECTER SA NATURE PROFONDE

Maintenant revenons à ce nombre : 40 entrepreneurs. Bien évidemment, c'est plus facile pour moi de naviguer en petit comité. MAIS ce n'est pas toujours le cas. Il y aura des occasions comme ce stage de folie où je vais devoir me confronter à plus de 10 personnes dans une même pièce.

Et attention, je ne parle pas de me faire violence (qu'est-ce que j'ai horreur de cette expression !). Je parle de me comprendre et d'adapter la situation à mon cas.

Comme par exemple : discuter avec des petits groupes d'entrepreneurs lors du stage, prendre des pauses - seule - sans me remettre en question, amener la conversation sur des sujets qui vont me plaire... Me respecter en gros !

La "problématique" des 40 personnes auraient pu s'anticiper et mieux se vivre si j'avais simplement respecté ma nature.

Tu comprends mieux le piège !?

EN CONCLUSION, cette question n'a pas, pour moi, lieu d'être.

Être introvertie me permet d'être une personne :

-qui n'a pas peur d'aller au cinéma toute seule (combien de copines extraverties me disaient que c'était juste impossible pour elles.)

-qui a développé une force d'observation incroyable.

-qui ne s'est jamais ennuyée gamine en étant toute seule

-qui a développé une magnifique capacité d'écoute.

Cette liste n'est pas là pour faire l'apologie de l'introversion, c'est d'ailleurs une liste personnelle. Mais elle est là pour montrer qu'être introverti n'est pas une tarre, un problème ou que sais je encore.

Ce n'est qu'une étiquette qu'on a posé sur un fonctionnement énergétique qui n'est ni moins bien ni meilleur qu'un autre. Il est tout simplement ! Cela aide à mieux se comprendre et à s'accepter.

Et c'est pour toutes ces raisons que je me forme à la MÉTA. Non pas pour mettre des étiquettes sur des fonctionnements, mais pour faire grandir des personnes à une meilleure compréhension d'elle-même.

D'ailleurs, je suis convaincue qu'il existe différentes manières de vivre son étiquette d'introvertie et d'extravertie. J'ai hâte de savoir comment tu vis la tienne.

-----

Ce que tu peux retenir de cet article :

1. Ne pas confondre un fonctionnement énergétique VS une excuse

2. Être introvertie est diffèrent d'être timide

3. Être extraverti ce n'est ni mieux ni moins bien qu'être introverti

4. Il y a différentes façons de vivre son côté introverti ou son côté extraverti.

Qu'est-ce que tu fuis ?

Cela fait plusieurs jours que je dis vouloir revenir sur cette page/ce blog et que je ne reviens pas. J'ai même voulu l'arrêter encore hier.

Ce matin, je suis en coaching avec ma coach et je lui parle de ma difficulté à choisir.

- Dois-je quitter un projet dans lequel je me sens mal depuis quelque temps, mais que j'adore ?

- Dois-je supprimer ma page Facebook où j'adore écrire, mais où je me sens mal à l'aise ?

- Dois-je proposer cette offre sur l'univers des marques ?

- Est-ce que je suis assez compétente pour reprendre la photo ?

- Est-ce que je dois publier cet article sur l'introversion ?

Voici les questions que je me posais depuis des mois.

Faire des choix, pour moi, c'est/était horrible : tu renonces à quelque chose, tu risques de faire des mauvais choix, tu es peut-être en train de fuir...
Voici la vision que j'ai/avais de cette histoire de choix.

Cela fait bientôt 3 mois, qu'elle me coache et on a déterré bien des choses. Mais cette question ce matin a fait un tilt !

L'une de ces choses, c'est ma peur de me confronter à l'intensité.
Supprimer cette page, c'est fuir le regard des copines entrepreneures, les dislikes, les likes, l'incohérence de mes propos (mon avis sur la zone de confort d'hier et celle d'aujourd'hui est différente par exemple), les mensonges que je peux me raconter sans m'en apercevoir... C'est de l'inconfort en barre tout ça !

S'il y a bien une chose que j'ai pu comprendre (en 3 mois de coaching) c'est que pour réaliser mes rêves, il va falloir accueillir ces émotions. Ne pas avoir peur de les rencontrer sur mon chemin.

- Les conflits
- Les séparations
- Les déclarations d'amour
- Les larmes
- Les rires
- La déception
- L'échec
- etc.

Toutes ces émotions intenses, je vais les rencontrer sur mon chemin.

C'est aussi ce qui est dommage dans ce qui se partage sur l'idée de fluidité dans le business. J'étais à la recherche de quelque chose de lisse qui glisse tout seul. Du flow à l'infini !!!

C'est comme si un surfeur voulait l'eau sans les petites vagues, sans les chutes, sans l'entraînement que lui demande son sport. Ouais autant dire sans le plaisir de surfer quoi ! Une planche sur l'eau ; on n'appelle pas ça surfer, on appelle ça faire la planche !

Et comme je le disais à ma coach : "C'est chiant de vivre tout ça !"

Alors maintenant, je sais qu'à chaque fois que je ne prends pas une décision, que je ne pose pas un choix, c'est parce que je fuis la rencontre hypothétique avec l'intensité.

Et toi , est-ce que tu sais ce qui t'empêche de vivre ta vie rêvée ou de prendre des décisions ?

Cindy is back (comme Games of Thrones)

À bientôt !

Cindy

AS-TU PRIS CONSCIENCE DU RÉSULTAT QUE TES CLIENTS VONT OBTENIR ?

Je ne sais pas toi, mais j'ai toujours beaucoup de mal à évaluer mes services, mes produits et même avant ça mon salaire.

J'avais pour habitude de laisser les autres décider pour moi et encore aujourd'hui je le fais. Jusqu'à hier soir en faite, où je me suis rendue compte que je n'avais ni parlé des résultats que mon ATELIER GF va te permettre d'obtenir ni pris conscience moi-même de cela.



.
.
PRENDRE CONSCIENCE DES RÉSULTATS

36825314_1054833021361694_8191566634310172672_n.png

C'est dingue car plus je comprenais ce point plus je me sentais en paix ou mal à l'aise avec des prix que j'avais pu faire.

J'ai pourtant - et tu as dû le voir - déjà vu passer des articles sur l'idée qu'il fallait apporter des résultats (chiffrés) à ses clients. PRESSION MAX !!!!!!!!!

Pourquoi ?! Parce que seuls les résultats mesurables et tangibles semblent avoir de la valeur. Le fameux retour sur investissement finalement !

Mais quand est-il lorsque tu ne peux pas apporter la preuve directe de ce que tu vas permettre à ton client de faire et d'obtenir.

C'est comme ça que je me suis sous-évaluée toute ma vie. "Je n'apporte pas plus de clients et de CA à mon entreprise alors je ne mérite pas d'obtenir plus que XX euros"

Je t'assure, c'est le genre de phrase que je me disais !

En tant que visual merch, c'était déjà très compliqué, une discipline qui a le cul entre deux chaises (le marketing et la décoration) dont le résultat final est subjectif et qui n'est pas vraiment mesurable (c'est faux, mais pour avoir eu 30 mille conversations avec des vendeurs qui te disent que ton boulot ne sert à rien, ben tu finis par le croire)

Et cela est pareil pour tout, si on ne prends pas conscience des résultats que l'on permet de faire obtenir, on fini par croire que cela ne sert à rien.

Mais au-delà de prendre conscience et de faire une liste de ce que mon/ton travail permets de faire. Il faut se détacher de cette vision que l'on peut avoir sur les résultats "non-mesurables".

Avec mon boulot actuel, je permets à des entrepreneures de gagner dans un premier temps, du temps et de l'énergie ( Pour moi cela ne valait rien , il y a encore peu)
Puis, je permets de fédérer une communauté autour d'un message, de créer un lien de confiance avec l'entreprise, de donner envie d'en savoir plus, de génerer du trafic, etc. etc.
Des résultats qui ne sont pas directement liés au CA ou du moins qui vont mettre du temps à impacter le CA.

Et donc , comment vendre ce service puisque cela n'a aucun intérêt à mes/nos yeux.

C'est là qu'il est nécessaire de ne pas seulement prendre conscience mais de chérir ses résulats.
.
.

CHÉRIR LES RÉSULTATS

Je pourrais prendre conscience autant que je le veux, cela ne changera rien si dans ma tête - moi-même - je n'accorde pas de la valeur à tout cela.

Et en y accordant pas de la valeur je ne vais pas pouvoir le vendre à sa JUSTE valeur, je vais être désorientée, peu sûr de moi, je ne vais pas pouvoir demander une augmentation, mettre un prix juste, vanter les mérites de mon produit, de mon service ou du boulot salarié que je peux faire.

Cela me fait penser à une ancienne collègue du service de communication de mon ancienne boîte. Elle me disait que régulièrement on lui faisait comprendre (dans la boîte) que son job était inutile. PARDON ?!!! J'en étais resté bouche-bée car s'il n'y a pas de communication, il n'y a pas de visibilité si pas de visibilité dans la presse en mettant en avant les nouvelles collections, on touche moins de monde et on ne donne pas envie d'entrer dans le magasin. BREF !!! Je ne comprends toujours pas qui a pu lui dire une bêtise pareille.

Il y a peu, j'ai entendu cette phrase "On peut récupérer son argent et son énergie, mais pas son temps" . C'est ce qui me permet de prendre conscience de la valeur de ce que je propose dans mon boulot actuel. Et de le chérir ! (Même si il y en a d'autres)

Et c'est sur cette réflexion que je me suis rendue compte de mon erreur : je n'avais même pas pris conscience des résultats que mon atelier permettrait d'obtenir.

L'argent n'est pas la seule valeur qui mérite d'être louée. (Tweet ca , baby !!!)
.
.
ATELIER GF : Les résultats que tu vas obtenir

- Tu vas comprendre le potentiel de ton groupe et comment capitaliser dessus
- Tu vas mieux comprendre et écouter les membres de ta communauté (et donc enrichir la connaissance de ton client idéal si tu en as un)
- Tu vas savoir animer avec fluidité et plaisir ton groupe Facebook
- Tu auras une liste d'idées de sujets de conversations (la panne d'inspiration n'existe plus)
-Tu sauras comment obtenir des nouveaux membres dans ton groupe
- Tu sauras générer des prospects

L'atelier GF est toujours disponible à 147 euros (payable en deux fois) jusqu'à dimanche soir (15/07) après je le passe à 197 euros parce que j'ai pris conscience de sa valeur.

Tu peux ajouter une option qui va te permettre de me poser toutes les questions que tu veux pendant 1h et avoir un suivi d'un mois avec moi. Option limitée à 2 personnes.

Voici le lien de la boutique : https://24identites.kneo.me/shop
.
.
Je suis curieuse de savoir si toi aussi tu as pu sous-évaluer ton service , ton produit ou ton travail et je veux bien que tu me parles des résultats (mesurables ou pas, psychologique ou pas) qu'il permet à tes clients d'obtenir.

Comment mon activité est en train d'évoluer et de s'aligner à celle que je suis ?

............Et comment j'ai compris ma valeur et la place que j'avais dans le monde............


36267249_1043384792506517_4053427633877155840_n.png

Décembre 2017, une gêne apparaît. Je ne me sens pas bien dans ce que je fais. Je sens que je ne suis pas à ma place, mais je n'arrive pas à comprendre. Je me demande tous les jours où est la valeur que j'apporte, quel métier je veux faire, qu'est-ce que je suis en train de faire ...TOUS LES JOURS.

Mon cerveau est en feu et mon moral à zéro. Je sais juste une chose, j'aime animer une communauté d'entrepreneures: celle de l'anti-école d'entrepreneuriat des Aventurières. Mais ce n'est pas suffisant, quelque chose me bloque.

Je décide alors de comprendre et de trouver où est ma place et où est ma valeur ajoutée.
.
.

♥️♥️PHASE 1 : OBSERVER - DÉCORTIQUER - ANALYSER♥️♥️

🎀 Ce même mois , j'achète le livre de Flora Douville sur sa technique de la Métamorphose. Je fais des tests de mon côté, je lis et je regarde. C'est important que je place les éléments dans un ordre chronologique pour montrer le processus par lequel je suis passée.

🎀 Mais bien avant ça , je me suis inscrite à la formation de Mylène Ueda (Kaizen Campus) où j'ai compris que je voulais mettre en lumière des gens. Le truc est très abstrait, mais cette phrase me porte - jusqu'à maintenant.
En janvier, je continue de m'observer et je fini par comprendre qu' EXECUTER me plombe. J'en parle lors d'une session de groupe à Mylène qui me rassure et me parle des 5 ou 6 "principes" qui motivent les personnes.
Je me sens rassurée, je ne suis pas folle. Je suis motivée par le fait de générer des idées, d'imaginer des concepts et des projets. La phase en amont est le top pour moi.

🎀 Plus tard, j'entends parler du test LA BOUSSOLE de l’école de développement personnel WAKE UP . C'est un test en ligne gratuit, qui d'après les avis est hyper précis, juste, génial et gratuit (ben oui !!).
Je le passe et je reçois ma boussole. Je sus créative et intuitive. OK!! Mais dans le rapport que l'école m'envoie une phrase se détache : "Tu arrives à capter les univers intérieurs" car au même moment, je songeais à proposer une offre sur l'univers des marques.
Mais je restais sur ma faim, ok je suis créative, ok je suis intuitive, ok mais je fais quoi avec tout ça. Cela ne me dit pas où est ma place et ce que je peux réellement apporter. Limite, je sais déjà un peu tout ça !

🎀 Je continue et cette fois je passe le test de GALLUP (un centre hyper reconnu parait il) qui te donne tes 5 points forts. Le test est payant cette fois-ci : 19$ il me semble. Il faut se concentrer et répondre à une série de questions sur un temps limité.
Et cette fois-ci , il y a les points forts, mais aussi des fiches qui expliquent comment les utiliser et surtout ce que cela apporte. Je comprends mieux mes forces mais surtout je comprends mieux comment une force que tu as peut être un DON pour les autres. Je touche du doigt cette histoire de VALEUR que je peux apporter. Je sens que je peux être "utile" aux autres et un peu au monde. Je continue mes recherches sur mes 5 forces encore et encore.

Par exemple, dans mes 5 forces , j'ai l'empathie. Ma première réaction est :"OUI OK (roulement des yeux) je sais déjà , mais cela ne sert à rien !"
Sauf que derrière je lis que cette force peut me permettre d'aider les autres à mieux comprendre leurs émotions et à poser des mots dessus. Ma réaction : "AHHHHHHHH là tu m’intéresse toi ! "

**Je reprends espoir sur la personne que je suis. Tu te souviens, j'avais écris un post sur cette idée que je ne me trouvais pas importante. Je sais que je ne suis pas la seule. On lit beaucoup de choses sur la "mission" de vie, le job idéal, la contribution que tu dois apporter au monde et BON SANG QUE CELA PEUT ETRE FRUSTRANT ET DÉMORALISANT !**

Mais maintenant, je ressens toujours un blocage sur MA PLACE, ce n'est pas juste un concept pour moi , je ressens profondément que je ne suis pas à la bonne place et c'est ce qui fait que je ne recherche ni clients ni partenaires ni rien du tout. J'ai la chance à cette période d'avoir des demandes qui viennent à moi sans que je cherche mais tout de même. Je me retrouve à ne pas savoir quoi dire lorsqu'on me demande ce que je fais ou alors à ne pas savoir ce que je fais moi-même car je sais qu'il y a un truc qui ne va pas.

🎀 En Mai, c'est là que WAKE UP (souviens toi le test de la boussole) propose un atelier pour IDENTIFIER LE METIER QUI VA AVEC NOTRE PERSONNALITÉ. Je m'inscris et c'est une REVELATION.
Il y a une explication "psychologique" à l'origine de ce test. On me parle des travaux de JUNG. On m'explique ce que signifie exactement ma boussole. A moi et aux autres participants (ce n'était pas personnalisé) . A la fin, j'ose aller voir l'animateur pour lui expliquer le mal-être que je ressens et en 2 min le mec me dit : "Ben c'est normal , l’exécution est là et toi tu es là, tu ne peux pas te sentir bien ni même à ta place" [Je précise que c'est bien plus étudié et compliqué que ça, mais je crois que mon texte est déjà assez long]

Je suis sortie de là le sourire aux lèvres. Bon sang ! Je comprends mieux maintenant. J'ai compris que SA PLACE c'est l'endroit où on donne le meilleur de soi-même de façon plaisante et naturelle. J'ai validé la mienne ce soir là et j'ai aussi compris mon fonctionnement ; j'ai besoin d'une phase d'observation et d'introspection, mais aussi de validation. Je sais pourquoi je me sentais mal dans mon ancien métier et dans ce nouveau : J'étais dans l’exécution alors que mes qualités se déploient mieux dans l'innovation, l'imagination, la stratégie.

🎀 Entre temps, j'avais continué mes test sur la Meta (l'outil de connaissance de soi par le vêtement de Flora Douville) mais j'avais aussi besoin de validation. Je m'inscris aux ateliers de Beata Bretja qui a été formée par Flora. Et c'est la cerise sur le gâteau.
On me diagnostique ETE (motivée par le beau, la créativité, l'harmonie ...) puis EAU/TERRE (une énergie assez lente, des émotions que je digèrent lentement, une observation accrue...) et le dernier va se valider ce week-end (même si je suppose que je suis CERCLE (être au centre et en connexion avec les autres). Je résume en gros car encore une fois c'est bien plus profond et puissant que cela.

Ce dernier point, m'aide encore plus à valider les diverses recherches et observations que j'ai menées avant, mais cela m'aide aussi à accepter celle que je suis.
Par exemple, lors de l'atelier, Beata (qui est eau comme moi) nous explique que les personnes qui ont cette énergie vont souvent bosser 90% d'un projet dans leurs têtes et ensuite passer à l'action sur le concret.
BAM !!! J'ai toujours cru que j'étais une procrastinatrice ambulante. J'étais certaine que dans le dictionnaire il y avait écrit mon prénom et mon nom pour définir ce mot.

J'ai tellement validé cette méthode que je songe à me former à cette dernière.

Je ne parle pas du fait que j'ai rencontré pendant ce mois de Mai Céline Boura (Une entrepreneure que j'admire beaucoup) en personne pour la projection de son film et qu'en la voyant j'ai compris ce vers quoi je voulais aller : De l'intime, du sensitive, de l'écoute (C'est d'ailleurs ma signature émotionnelle)

Mais alors en quoi toute cette quête m'aide et va me permettre d'enfin être peace avec moi-même dans mon activité.
.
.

♥️♥️Phase 2 : ON AVANCE AVEC CE QUE L'ON EST♥️♥️
.

🎀 Aujourd'hui, j'ai crée une offre sur l'Univers des marques : PARCE QUE C'EST MOI.
J'ai eu ma première cliente et je kiffe tellement imaginer, créer, concevoir que je ne vois pas le temps passer. Mon énergie est au top ! Cette offre nourrit mon ETE, valide ma place et tient compte de mon EAU et je pense de mon CERCLE. Et j'y ajoute mes points forts.

🎀 Je termine mon "contrat" avec les Aventurieres en fin de ce mois de Juin et Laure m'a donné l'autorisation de reprendre le concept de l'anti-école. Grâce à toutes mes recherches, je sais pourquoi j'étais aussi bien dans ce projet : j'étais au centre entre les anti-profs, les anti-écolières et les Aventurières.
Je relance le Bébé en Août-Septembre. Le temps, de le peaufiner à mon image. J'ai parfois peur que cela ne marche pas avec moi seule, mais cela me tient tellement à coeur que je vais continuer à le proposer jusqu'à ce qu'il touche les bonnes personnes. Mais je sais déjà ce que je veux et dois faire. Mon année auprès de Laure a été une formidable leçon d'entrepreneuriat.

🎀 Et je veux proposer des ateliers qui permettent aux autres d'identifier leurs potentiels, leur valeur, mais surtout de comprendre comment l’appliquer à ce qu'elles sont. D'où mon envie de me former à la méthode de Flora.

🎀 J'ai aussi le souhait de proposer des offres sur l'animation de communauté et de ses espaces "sociaux" comme on est (Groupe et Page Facebook pour le moment) car c'est aussi un point qui fut difficile pour moi. S'exprimer comme je suis.

✨✨Le point commun entre tout cela : LA MISE EN LUMIÈRE DES IDENTITÉS.✨✨

La boucle est bouclée (c'est mon côté cercle qui parle) mais elle ne cessera pas de s'alimenter et de s'agrandir.

Je ne te mens pas j'ai parfois des coups de flippe, mais que c'est bon de se sentir à sa place et de comprendre la valeur qu'on peut apporter aux autres. Je continue d'alimenter ma boucle jours après jours car je veux partager ce que je découvre.

Par exemple, je suis prête à faire grandir mon activité maintenant car je sais ce qui est juste pour moi.

Si tu es dans le cas où j'étais il y a quelques mois, garde espoir , cherche, observe, valide et cherche à comprendre ce qui est juste pour toi car c'est une aventure déstabilisante mais qui vaut la peine.

FEMME DE... où quand ton identité s'efface derrière celle de ton compagnon

36288578_1042392019272461_7770742444408176640_n.png

Un matin tu te lèves et il n'y a plus d'eau chaude. Le chauffe-eau est en panne. Tu contactes le numéro figurant sur ce dernier pour qu'un réparateur vienne à ton secours. On te demande ton nom de famille, on cherche encore et encore , mais rien ! Mais on trouve celui de ton compagnon qui est devenu le tien alors on te nomme Mme B au lieu de Mme C. C'est un détail qui a son importance !
.
.
Un après-midi, tu veux te rendre sur ton compte de la CAF pour imprimer des attestations, mais ton identifiant ne fonctionne pas. Tu tentes encore et encore, mais rien ! Tu te déplaces, tu fais la queue, tu patientes jusqu'a ce qu'arrive ton tour. Jusqu'a ce qu'on t'informe de manière hautaine qu'on ta transférer sur celui de ton compagnon. Ah bon !? Et au nom de qui et de quoi ? C'est un détail qui commence à avoir toute son importance !
.
.
Un soir tu rentres et tu récupères ton courrier. La quittance est arrivée, le bailleur a changé -il te semble l'avoir lu dans un dernier courrier- et là surprise tu ne retrouves plus ton nom de famille sur la quittance. Ah ok !!! Sans une explication , tu es Mme Z au lieu d'être Mme K. Encore un détail, mais qui commence à faire beaucoup .
.
.
Arrive enfin le jour où le réparateur arrive . Tu lui ouvres la porte et il te dit "Bonjour, Mme T" mais tu te nommes Mme G ." Mme T c'est ma belle-mère pour info ce n'est pas moi, j'ai un nom de famille qui m'est propre vous savez" . C'est ce que tu as pensé, mais que tu n'as pas dit. Toujours un détail , mais qui commence sérieusement à faire trop.
.
.
Quand ton identité (ton propre nom) est effacé pour simplifier, pour raccourcir ou que sais-je alors que tu n'es pas mariée à la personne mais que la société par déduction t'impose d'être UNE FEMME DE...ben tu te poses de sacrées questions.

J'ai vécu chacune de ces situations parfois drôles, parfois soûlantes, parfois incompréhensibles. Moi qui parle d'identités cela m'a plus que frappée. Un nom, c'est un détail pour certaines, mais pas pour moi. C'est un héritage ! Mon héritage ! Mon détail !
.
.
Pas de moral à l'histoire juste un constat
.
.
Est-ce que ton nom de famille est important pour toi ? Est-ce qu'il y a eu des situations où tu as l'impression qu'on a nié ton identité ?
Je veux bien avoir le témoignage des femmes mariées aussi, pour savoir si cela a été un choque de changer de nom .Est-ce que c'était une évidence pour vous qu'il fallait prendre le nom de votre moitié ? Ou est-ce que vous avez beaucoup réfléchi ?

Cindy

PS : Donne moi la bague est après tu me nommes comme tu veux 😂😂😂😂 Non, je rigole même avec la bague je garde mon nom et je rajoute le sien si il le faut.

CRÉER UN GROUPE N'EST PAS OBLIGATOIRE

En ce moment, je bosse sur une offre pour aider les personnes qui ont un groupe facebook à l'animer avec plaisir et fluidité.

En préparant mon plan et mon contenu , j'ai constaté que je revenais souvent sur un point ou plutôt une question : POURQUOI ? POURQUOI AS-TU CRÉE CE GROUPE ?

Cette question revient dans chaque partie de mon atelier sans même que je m'en sois rendue compte .


35114679_1027622134082783_6651689222241517568_n.png


Sérieusement, pourquoi ? Ce n'est pas une question anodine ni même du Simon Sinek ; c'est THE question qui peut :

- T'inspirer des sujets
- T'aider à mieux comprendre tes membres
- T'enthousiasmer à publier et animer ton groupe
- etc.

Si tu as crée un groupe sans but précis alors je comprends que tu n'es pas le temps, l'envie, l'enthousiasme...je comprends que tu aies perdu toute envie.

Alors voyons voir ensemble quelques points :

1️⃣️Tu as certainement crée ce groupe pour une raison autre qu'avoir un lieu où il y a des prospects. Reviens à ça ! Souvent c'est parce qu'on ne trouve pas dans les groupes de notre domaine d'activité ce que l'on cherche. Oui, mais pousse plus loin ! Je ne te parle pas de mission de vie ou autre, mais de revenir à ce moment où tu as eu comme un éclair de génie, une inspiration. Tu l'as sans doute noté quelque part d'ailleurs. Reviens à ça !!!

"J'avais envie de créer un espace où..."

Une fois, que tu as cette réponse tu vas pouvoir tenter un exercice de visualisation. Imagine que tu as crée un lieu réel où les gens vont pouvoir venir s'inspirer, dialoguer, rire, échanger entre eux. Qu'est-ce que tu vas leur proposer ? Comment vas-tu animer la soirée et les jours qui vont venir ?

2️⃣Les personnes qui viennent sur ce groupe , pourquoi sont-elles là ? Qu'est-ce qu'elles recherchent ? J'ai souvent l'impression que l'on oublie complétement cette notion. En venant dans ton groupe ces personnes veulent y trouver une communauté, un état d'esprit et des réponses. Il est important de se poser un moment pour observer le types de personnes que tu souhaites toi aussi attirer dans ton groupe.

Il y a peu, on m'a demandé si on devait créer un groupe en lien direct avec son activité. J'ai envie de dire oui et non. NON directement ! Imaginons que tu veux créer un groupe et que tu vends des vêtements et des produits pour enfant avec des messages rigolos dessus. Tu ne vas pas créer un groupe entier autour du textile, des bavoirs et des layettes mais tu vas sans doute créer un groupe autour de l'enfance . Donc OUI tu peux créer un groupe indirectement liée à ton activité : Un groupe de parents décomplexés qui n'hésitent pas à partager des moments cocasses de leurs bambins, de leur couple et d'eux-même.

Si tu es dans ce cas alors comment savoir si ton groupe est indirectement lié à ton activité :

a- Aurais-tu honte de proposer tes produits ou ton service aux membres de ton groupe ? Est-ce que tu sens qu'il y aurait un décalage ? Si ce n'est pas le cas alors on est good

b- Est-ce que ton groupe est un endroit où tes clients et prospects auraient envie de se réunir ? Si c'est oui, alors on est good

3️⃣️Tu n'es pas obligé de créer un groupe Facebook si tu n'en as pas envie ou le temps ou l'énergie. CE N'EST PAS OBLIGATOIRE !!! Comme bien d'autres choses et donc ne te l'oblige pas à toi-même. Il y a d'autres moyens de rassembler ou de communiquer avec ta communauté.

Moi-même, je n'ai pas encore communiqué sur mon groupe Facebook car je sais que mon énergie ne sera pas au top. Pourtant, je sais pourquoi je veux le créer, sur quel thème je veux le lancer, qui je veux avoir comme membre, quels sujets je veux lancer, quelles conversations j'ai envie de créer etc. MAIS mon focus est ailleurs en ce moment. J'ai besoin de poser les bases de ma nouvelle direction afin d'avoir une bonne énergie pour lui.

Depuis que j'anime des groupes (depuis 1 an) , je m'amuse à faire de la veille sur des groupes pour étudier et analyser les manières d'animer, le comportement des membres... J'adore faire ça ! Et je remarque directement les groupes où il y a un manque d'enthousiasme.

Je précise qu'être focus sur son groupe ce n'est pas obligatoirement publier tous les jours, mais créer des publications de valeur. Je sais de quoi je parle car j'ai pu observer des changements dans ma manière d'animer lorsque je n'étais pas inspirée et celle où je prenais un plaisir de dingue.

Alors si tu sens que tu ne kiffes pas du tout mais du tout, ne t'oblige à rien ! Si tu sens que ce n'est pas le moment, idem !

Mais si tu es certaine de ton envie d'avoir et/ ou de continuer d'animer ton groupe avec plaisir et fluidité alors RESTE A L'AFFÛT sur cette page .